Chronique Internationale # 7 – Djokovic – héros national serbe ou mouton noir australien

Denica Tacheva | L’affaire Djokovic dépasse le cadre sportif. Tout le théâtre qui s’est déroulé début janvier portait sur les accusations du gouvernement australien concernant le « message » que Novak transmet aux masses et incite au non-respect des mesures sanitaires.

Le numéro 1 mondial du tennis a été officiellement invité par l’Australie, bien que le gouvernement australien ait reçu sa déclaration officielle indiquant qu’il n’a pas été vacciné. L’équipe médicale de l’Open d’Australie a approuvé son arrivée sur le territoire, le Ministère australien de la Santé a également approuvé les exceptions médicales pour le joueur de tennis. Tout change à la frontière – est-ce le bon moment pour le gouvernement australien d’utiliser Djokovic d’un point de vue politique ? Il est clair qu’il ne s’agit plus de tennis mais il ne s’agit pas non plus de santé.

Cela revient toujours au libre choix. Si nous exerçons notre droit de ne pas être vaccinés, il y aura toujours quelqu’un d’un niveau supérieur pour nous inciter à rentrer dans le rang. Il y a le choix qui est approuvé par les masses et le choix qui a ses conséquences, le mot “liberté” se présente ici comme une touche de luxe. Il y a une répression constante qui est loin de la phase d’achèvement. Ainsi, pour certains tu deviens un héros national, hélas, pour les humeurs dominantes tu es le cauchemar le plus terrible. C’est le chemin glorieux et épineux auquel tu te condamnes, courant comme un spartiate contre une armée perse. 

La question est néanmoins la suivante – Pourquoi Djokovic à-t-il été admis en Australie puis expulsé de Melbourne ostensiblement ? Il y a des raisons de soupçonner une poignée de main sous la table. Plusieurs facteurs sont à considérer. En effet, le directeur de l’Open d’Australie, Craig Tiley, lui-même a délivré le document au joueur de tennis pour qu’il puisse participer au Grand Chelem. Cependant, l’enquête récemment lancée par la BBC s’intéresse à une éventuelle fraude avec le test positif au Covid qui a permis à Djokovic d’obtenir une exemption. 

Quelle que soit l’évolution de l’affaire, il est sous-entendu que les organisateurs de l’Open d’Australie ferment leurs portes aux joueurs non vaccinés. La division de la société sur cette question laisse présager de mauvais temps non seulement pour l’avenir du sport, mais nous fait aussi prendre conscience que défendre nos principes, même à tout prix, n’est pas toujours voué au succès.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s