Arts & cultures/Cinéma & films

J’me baladais sur l’avenue (festival)

Jonathan Arnoult, le 07/06/12

Gaumont Marignan, 6 juin 2012, 19h46.

Un tapis rouge est déroulé, des photographes vissent leurs objectifs, un mec du Petit Journal cherche des perles dans le public.

« Movie stars ? » me demandent des touristes.

–      « Yes, american producer ! »

Ma réponse les déçoit, ils repartent Nikon éteint. C’est Brad Pitt ou rien ; nous, on veut des stars, des vraies, des qui scintillent. Mais pas de Tom Cruise à l’horizon pour cette soirée du Champs-Elysées Film Festival, premier du nom. Cinéma français et américain sont à l’honneur : productions indépendantes, films d’auteurs reconnus et films grand public. Derrière Lambert Wilson, co-président du festival, les ambassadeurs US ne tardent pas à faire leur apparition.

Ils sortent de leurs Mercedes noires aux vitres fumées. Harvey Weinstein, d’abord, producteur productif : on lui doit notamment Pulp Fiction, Jackie Brown, Gangs of New-York ou Aviator et il est un peu responsable du succès de The Artist outre Atlantique. Puis Michael « Mr Blonde » Madsen, lunettes sur le nez, dégaine de cow-boy et un truc dans la bouche, histoire de mâchonner quelque chose, comme dans Kill Bill. Ça commence à crépiter. Sophie Dulac les accueille, tout sourire. C’est elle, productrice, distributrice et exploitante de cinéma, qui est à l’origine de cette nouvelle manifestation :

« Mon plaisir est de prendre possession des Champs-Elysées, notre plus belle avenue du monde. Faire briller le temps d’une semaine, le cinéma français et le cinéma américain indépendant, recevoir de grandes personnalités de ce métier, proposer une cinématographie inédite, ouvrir des discussions avec des professionnels, faire une place de choix aux courts métrages et inviter le public aux avant-premières sont les maîtres mots de cet évènement. »

C’est la bonne nouvelle : le public peut assister à toutes les projections, qui ont lieu dans les différentes salles des Champs-Elysées (Balzac, Gaumont, Lincoln, Publicis Cinéma et UGC George V). Ce soir, en revanche, c’est privé. La foule se disperse alors qu’à l’intérieur Harvey Weinstein se voit remettre un trophée pour saluer l’ensemble de sa carrière. Je remonte l’avenue, programme en main. Au moins, j’aurai quelque chose à faire jusqu’au 12 juin.

Champs-Elysées Film Festival – du 6 au 12 juin 2012

Infos et programmation sur www.champselyseesfilmfestival.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s