Diver(tissement)

Voyage en Thaïlande

Jeanne Arsac, le 08/03/12

Quand on pense que le soleil brille plus ailleurs qu’ici … ce n’est pas un mythe, c’est la réalité. Tandis que la neige a assailli la France et tandis que les visages sombres des parisiens refroidissent le métro, à 12570 km, la vie en a décidé autrement. Pour ce premier numéro de Nouvelles Vagues et après cette fin d’hiver rude, il est grand temps d’aller explorer un territoire bien chaud : la Thaïlande ou pays du sourire levant. Deux semaines pour faire la Thaïlande … c’est possible et je l’ai fait pour vous !

Pour entamer ce festival de nouveauté rien de telle que la grande ville, Bangkok ! Capitale de la Thaïlande cette ville est vive en couleur et en odeur. Souvenir marquant de ce pays, les parfums qui déambulent dans les ruelles. Tandis que cette ville est la plus développée du pays, le choc reste quand même fort quand on peut voir dans la rue les transformateurs non-protégés, à la portée de tous. Certes, les Thaïlandais peuvent au moins s’y brancher sans payer quoique ce soit, mais quand on passe à côté en entendant le courant électrique passer, on peut remettre en question la sécurité des passants, et ce notamment, dans un pays où la pluie tombe vite (une heure ou deux par jour pendant les moissons). Heureusement, lorsque nous sommes en hiver en France là-bas aussi et les températures avoisinent seulement les 30/35 (plus de 40 en été) degrés et un climat plutôt sec ! Revenons aux rues de Bangkok … des vendeurs ambulants, des tuk-tuks, des temples, des marchés ou encore des moines bouddhistes, une ville toujours active. On se demande comment ils trouvent une telle énergie sous ce soleil de plomb. Heureusement, dès le soir, le train nous attend pour le Nord et visiter les forets thaïlandaises. Tandis que le paysage défile, les Thaïlandais nous accueillent dans le train et nous raconte leur vie en Thaïlande. Une vie plutôt dure (ils n’ont pas la retraite, pas d’aides de l’Etat) mais qu’ils vivent avec le sourire.

Tchang Mai, grande ville du nord, séduit dès les premiers pas. De vieilles maisons où les habitants ont aménagé quelques tables avec de la récup’ pour y créer un petit restaurant. Des plats délicieux où fruits, champignons et nouilles sont à l’honneur et tout ça seulement pour 1€50 le plat et le dessert (délicieux fruits mixés avec de la glace, les Thaïlandais en raffole !). Que devez-vous faire absolument au nord ?? Un trek de quelques jours dans les montagnes où l’on découvre des petits villages vivants en autarcie avec des villages d’éléphants à quelques mètres d’eux. D’ailleurs, les éléphants, eux, ont le droit à une sécurité sociale et à la retraite ! Après ces quelques jours au Nord, le centre historique de la Thaïlande m’attend.

Ancienne capitale, Ayutthaya resplendit par ses nombreux temples datant de plusieurs siècles (entre 1300 et 1700). Les habitants étant moins habitués aux touristes qu’au Nord ou à Bangkok, ils nous accueillent tous avec un grand sourire, ravis de pouvoir nous dire les quelques mots d’anglais qu’ils ont appris à l’école. Un petit conseil si vous partez en Thaïlande, n’oubliez pas la crème solaire, quand il fait 40 degrés, le coup de soleil arrive TRES vite.

Bon, il est temps de prendre le bus cette fois-ci pour visiter les iles paradisiaques du Sud. Krabi … comment ne pas tomber amoureux de ce paysage. Des routes de terre bordée de forêts sauvages avec des palmiers, des fougères, des champs d’ananas et au bout … la mer. Une carte postale juste en face de moi, l’eau bleue corail, si transparente que l’on aperçoit les poissons. A l’horizon, on peut apercevoir des îlots qui sortent de la mer. En tant que cinéphile qui se respecte, j’avais le film La plage qui défilait sous mes yeux. Et la cerise sur le gâteau ? Les bars longeant la plage desquels sortent quelques notes de reggae.

Le lendemain, les canoës sont de sortie, il est temps de parcourir les lagons cachés derrière les rochers où singes et serpents cohabitent ! Fin de journée, il faut à présent prendre le bateau pour passer la nuit sur Koh Phi Phi, bien que le paysage soit magnifique, le tourisme quant à lui a envahi les plages. Plus question des jeunes Thaïlandais pudiques, ici les touristes sont en mini-short, string et paillettes. Lieu paradisiaque complètement dénaturé, la déception de retrouver cette île mythique où a été tourné le film la plage est grande.

Le voyage touche bientôt à sa fin, nous finissons d’explorer le Sud par Phuket où les singes vivent en liberté à côté d’un gypsy village au milieu duquel on découvre le tournage d’une publicité pour du dentifrice… cette journée résume parfaitement la Thaïlande, le pays improbable. Il faut à présent retourner à Bangkok pour passer la dernière journée. Marché sur l’eau, match de boxe thaï, visite de la plus haute tour, notre liste de choses à faire est finie !

Il est donc temps de reprendre l’avion, bien que les paysages magnifiques de ce pays remplissent nos souvenirs, le choc d’un pays pauvre où les hôtels de luxe côtoient les bidonvilles nous marque l’esprit. Mais c’est surtout les sourires de ces Thaïlandais qui travaillent dur pour survivre mais qui ne demandent rien de plus que de rester heureux et en bonne santé. Une véritable leçon de vie pour nous autres Français tristes.

Le bonheur ne vient pas de ce qu’on a mais de ce qu’on est.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s