Vie de Campus

Rubrique actualité (version papier)

L’avis des rédactrices:

Nous avons été déçues par ces articles. L’intention semblait bonne : le sujet des média-mensonges intéressant, l’idée des fictions originale. Selon nous, le ton de l’article des média-mensonges s’écarte d’une rhétorique journalistique, les autres articles de la rubrique brassent beaucoup de généralités, de lieux communs.

12 réflexions sur “Rubrique actualité (version papier)

  1. Olala, mon premier commentaire sur le blog du journal, ca me fait un peu bizarre…

    Tout d’abord bonjour ! (enfin bonsoir vu l’heure)

    Je me permets de vous tutoyer, car je ne suis pas à l’aise avec vouvoiement.

    Alors tu n’as pas aimé l’article..Bah ecoute, c’est ton avis personnel et tant mieux. Vaut mieux avoir un avis plutôt de suivre bêtement les autres comme un mouton. Cependant, ça ne veut pas pour autant dire que je n’ai rien à dire par rapport à ça. Eh oui, moi non plus je suis pas un mouton, qui sait, on est peut-être complémentaire !

    Tu trouves que c’est beaucoup trop généralisé ?
    Pour un premier article de la rubrique actualité (et le dernier pour ma part) tu penses vraiment que ça vaut le coup de commencer par se spécialiser dans un sujet précis ? C’est le premier numéro du journal et je pense qu’il ne vaut mieux pas immédiatement se centrer vers un tels ou tels sujets ou opinions (je parle ici surtout de la fiction). Après c’est mon avis tu n’es pas oublié d’être d’accord. De ce fait pour ma part les articles de cette rubrique étaient censé être une sorte « d’introduction » pour la première diffusion de la rubrique actualité. Enfin bon c’est ton journal, pas le nôtre.

    « Média-mensonges s’écarte d’une rhétorique journalistique »…
    Peux-tu être plus clair ? Pour toi qu’est-ce la rhétorique journalistique ?
    Selon toi on n’a pas donné assez d’informations à ce sujet ou a-t-on donné trop d’informations ? Ou tout simplement tu n’aimes pas la façon dont on a expliqué les média-mensonges ? Si c’est le cas, comment aurais-tu fais cet article sur les média-mensonges ? J’aimerais bien savoir, après tout peut-être que j’en apprendrais plus grâce à toi.

    Malgré tout je ne regrette pas cette expérience, car j’ai pu rencontrer des gens formidables tout en m’investissant sur un projet assez amusant qui, malgré les maintes modifications faites dessus pour satisfaire les rédactrices en chef, n’a pas su satisfaire certaines personnes. Peut-être que certains s’attendaient aux derniers potins et actus stars…Peut-être que je me suis trompée. J’étais persuadée qu’il s’agissait d’un journal et non d’un magazine. J’aurai dû mieux lire le mail d’information, je suis un peu simplette parfois ahahahah !

    Wow, long le commentaire…

    Sur ce, en attendant ta réponse, je te souhaite bon courage pour cette période de partiel !

    Ps : j’adore l’article sur la vaseline + les conseils, c’est super pratique ! Si tu veux je peux te donner quelques conseils « beauté » de ma maman sur la vaseline pour avoir des belles et douces lèvres.

    Ps 2 : N’ayant pas cours aujourd’hui je n’ai pas pu avoir le journal papier, de ce fait je n’ai pas lu la version papier et modifier par vos soins de notre article, pouvez-vous en mettre un de côté pour moi s’il vous plait ?

    • Francine,

      Merci pour ton long commentaire!
      C’est vrai que le « journal » ressemble dans sa forme à un magazine, la critique n’est pas infondée. Pour autant, cela ne doit pas signifier qu’il n’aborde pas de sujets sérieux. J’aime bien l’idée d’avoir traité des médias-mensonges, cela permettait de déplacer la perspective par rapport aux articles qui abordent un fait d’actualité en particulier. Mais j’ai trouvé que l’article avait un ton presque polémique, et qu’il plaçait le journaliste en position de supériorité un peu arrogante (dans la première version en tous les cas) par rapport à son lecteur « n’avez-vous pas été victime d’un média-mensonge éhonté? », comme s’il s’agissait de faire une « révélation », alors que dire en substance qu’on y a fait la guerre pour des enjeux économiques liés au pétrole ne me semble pas tellement original. En fait, on se serait attendu à l’analyse précise d’une image manipulée ou à des exemples vraiment précis.
      Mais que ces divergences de perceptions ne ternissent pas cette expérience – c’est vrai comme tu le dis qu’elle nous a permis de faire de belles rencontres, et ce n’est pas mauvais de débattre.
      On re-distribue des exemplaires demain de 14h à 16h, tu seras peut-être à censier?

      Sarah, une des dites rédactrices (soutenue par les deux autres sur ces points!)

  2. Re-salut,

    Polémique…? Position de supériorité ? Sarah, n’oublie pas que la team de la rubrique qu’on s’était créé n’est pas une team de journalistes professionnels donc je ne vois pas vraiment pourquoi on se permettrait de se sentir supérieur à nos camarades étudiants. C’est vrai que pour ma part j’ai mis quelques remarques qui peuvent être vus comme du sarcasme, mais bon on ne peut pas changer sa personnalité.

    Et pour la phrase « n’avez-vous pas été victime d’un média-mensonge éhonté? », je ne sais pas si tu as déjà fait une synthèse en économie-droit, mais dans ma formation, on m’a appris à mettre des phrases dites d’accroche pour interloquer l’examinateur. On peut donc dire que cette question est une phrase d’accroche qui peut interpeller les lecteurs pour qu’ils se disent « tiens, c’est quoi ça média-mensonge ? J’ai déjà été victime de ce truc ? ». On ne cherchait donc pas à faire une « révélation », mais juste à montrer que le média-mensonge existe, mais on ne s’en rend pas forcément compte.

    C’est sûr qu’on aurait pu rendre une image et l’analyser, mais on s’est plus centré sur la théorie vu que le but était de donner une définition de média-mensonge et non pas de faire une mise en pratique/application. On s’est tout de même forcé de mettre quelques exemples pour qu’on puisse plus ou moins visualiser ce qu’est un media-mensonge.

    Demain de 14 à 17h je suis en partiel non stop et crois-moi je préfère parler avec vous qu’être en partiel…

    (Pour le meeting, je suis dispo du 14 mai au 1er juin pour un café par exemple et puis on pourra faire connaissance vu qu’on n’a pas eu l’occasion de le faire. J’ai votre adresse email et vous le mien, on se tient donc au courant)

    Ciao !

    • Ah mince, courage pour ton partiel mais comme tu as participé ce serait bien que tu réussisses tout de même à te procurer un exemplaire! On en mettra de côté.
      C’est vrai ce n’est pas une « team de journalistes professionnels », et Onur m’a fait remarquer aussi que je me montrais exigeante; mais je ne sais pas si c’est réellement un mal… On a donc publié tous les articles car c’est le journal « des étudiants » mais on a tenu à mettre notre avis quelque part car on a créé le journal et on a voulu apporter un contre-point à quelques articles dont le ton ou le traitement nous avaient interloqué en tant que rédactrices.
      J’espère qu’on ré-organisera une réunion de journal pré-vacancière avec quelques exemplaires à la clé et où nous pourrons effectivement faire connaissance.
      Sarah.

  3. Une nouvelle réunion, oui ! Cela permettrait également aux absents dont je fais partie d’avoir un numéro… x

  4. Oh oui, une réunion, même si je vous aime bien Lady et Julien, Francine on doit absolument se voir.
    D’abord pour la simple raison qu’on ne t’a jamais vu, en effet ça complique les choses quand on travaille ensemble! Et puis tu aurais peut-être su qu’on avait quelques exigences (au vu de tout le travail qu’on a produit on avait bien le droit) et que votre équipe nous a tout bonnement ignoré, quelle surprise, l’article n’est pas bon. Je te trouve bien condescendante à l’écrit voire agressive, j’imagine et j’espère que tu n’es pas comme ça en réalité.
    Et mon dieu, chers lecteurs, le but n’était justement pas de décrire, ne l’écoutez pas, sauf tout mon respect Francine, ce journal ne sert pas à décrire, Google le fait très bien, mais évidemment, d’analyser et d’apporter quelque chose de nouveau. C’est bien ça que nous vous reprochons, nous, magazine de potins, (je taquine) d’avoir écrit un article sans aucune profondeur. Encore une fois je respecte le travail que vous avez produit et vous en remercie, mais nous ignorer quand on donne des directions et se plaindre ensuite du fait qu’on n’ait pas aimé, je trouve ça absurde.
    Voyons-nous vite oui.

    Amira (la deuxième des trois rédactrices en chef)

    • Hello,

      Oui, je suis désolée, mais vu l’emploi du temps assez merdique que j’ai eu, je n’ai jamais eu l’occasion de vous voir sauf lors de la toute première réunion.

      Je ne pense pas que mon écrit soit si violent que ça, après tout je ne t’insulte et n’injurie personne. Après c’est toi qui le perçois comme ça, j’y peux pas grand-chose…Et non je ne suis pas une furie et je ne mords pas dans la réalité, dieu merci !

      J’étais juste un peu déçu de mon côté que vous ayez créé spécialement un article sur le blog pour « dénoncer » votre déception à propos de nos articles après les publiés. Et puis même il me semble qu’à la dernière minute vous avez modifié l’ensemble (ou presque) de nos articles, donc vous devriez être plus ou moins satisfaite.

      Je ne cible pas que notre rubrique, car j’ai vu que vous avez fait de même pour la rubrique sport.

      Tout d’abord, je trouve ça un peu bête de le faire après la publication du journal et puis j’ai l’impression que ce blog qui à la base me semble sert de support secondaire du journal papier se transforme en une sorte réunion virtuelle ou forum post publication où vous pouvez faire le compte-rendu de vos déceptions. Si c’était votre intention, il fallait organiser une réunion ou nous envoyer un email.

      Et puis, si l’ensemble de ces articles ne vous ont alors absolument pas plût, lors de l’impression vous auriez très bien pu décider de ne pas les publier. Après toute la rubrique actualité ne faisaient que 2 pages (il me semble) dans le journal. Et je suis sûr que vous aviez prévus des articles de secours.

      Ensuite, dire qu’on a ignoré vos instructions c’est peu exagéré. Même si moi et Iymen on ne pouvait pas venir aux réunions, Onur s’empressait après chacune de vos réunions et rencontres de nous envoyer un compte-rendu détaillé de ce que vous disiez pour notre rubrique. Même si on n’était pas toujours d’accord on s’efforçait d’entrer dans vos normes, mais apparemment ça n’a servis à rien vu que d’après ce que tu viens d’écrire on est considérés à tes yeux en quelque sorte comme « la rubrique qui n’obéit pas ».

      S’il te plait, ne me sors pas qu’on n’a pas fait un travail d’équipe parce que malgré nos emplois du temps qui étaient tous sauf complémentaire, si on peut dire, on se réunissait tous les mardis après-midi de 14 à 17h pour travailler sur les articles de votre journal. De plus grâce à Onur (ça m’énerve, vous m’obliger à faire des éloges sur lui ) on arrivait à rester en liaison avec vous.

      On ne se plaint pas. On s’est juste senti extrêmement vexé et blessé par ce que vous avez publié sur le blog comme pour faire comprendre au monde entier que vous avez été déçu plutôt que de nous le dire en face ou via email (je me répète je sais). Bref être déçu et se plaindre, ce n’est pas la même chose. Enfin bon on s’y attendait un peu à quelque chose dans le genre. C’est vrai, soyons réaliste, entre l’équipe qui s’est chargé de la rubrique papier actualité et les rédactrices en chef c’était pas le « big love » comme on dit.

      Juste une petite précision : moi si je veux vous rencontrer ça n’est pas pour faire une sorte de débat, mettre les choses au clair et tout. D’ailleurs là je ne cherche pas à faire polémique, mon but est juste de dire ce que je pense. Je ne rencontre pas les gens pour m’en faire des ennemies, j’ai autre chose à faire. De toute, l’an prochain je ne suis pas sûr de rester à Paris 3, donc je ne continuerais pas l’aventure nouvelle vague avec vous (ouf vous serez débarrassé !). Si je veux vous rencontrer c’est surtout parce que je n’ai pas eu l’occasion de le faire correctement.

      C’est sur cette note de fin que je poste mon dernier commentaire pour cette article du blog car là c’est les vacances, je veux en profiter et ne pas me prendre la tête pour tout et rien =)

      Sur ceux, bonne vacances à tous et à toutes.

      Ps : Si je n’ai pas été très clair dans mes propos ou dans ma syntaxe, je m’en excuse, je suis plus que morte de fatigue…

      • Francine,

        A quand le « Censier déchainé », journal d’opposition? A la une « dix raisons de ne pas lire nouvelles vagues » ou « la vérité sur le conflit des rédactrices en chef et la rubrique actualité ».

        C’est une idée…

        A bientôt pour le pot, sans rancune j’espère,

        Sarah.

        ps : nous re-parlerons de tout ça si tu le souhaites, j’espère que tu ne regrettes pas malgré tout la publication de vos articles, ce serait triste!

  5. Francine, on ne s’attendait pas à être aussi déçu, comme tu ne supervises pas de journal il est clair que tu ne sais pas qu’on ne peut pas supprimer des pages à la dernière minute. On a donné nos impressions à Onur directement après les avoir reçu (eh oui on n’a pas fait les choses par derrière comme tu le dis) et comme vous aviez travaillé on les a publié et il fallait qu’on insiste sur le fait que c’est pas le genre de choses qu’on aurait voulu publier, pour la crédibilité du journal. Et merci grâce à vous, le délai de dépôt d’articles se fera bien avant l’impression… Moi je veux te voir pour mettre les choses au clair, je crois qu’Onur ne vous a pas tout dit, la preuve tu pensais qu’il n’y avait que deux pages dans votre rubrique alors qu’il y en a trois, c’est quand même problématique… Et puis en quoi c’est pas le grand amour entre nous et votre équipe? Je suis désolée mais on ne vous connaît pas, si vous ne nous aimez pas nous ce n’est pas le cas. On se voit tous vendredi prochain, j’espère que tu seras la.

  6. Suite à une « réunion » (!) du journal hier, où la question de l’actualité a fait débat, je voulais y revenir une dernière fois.

    Nous nous sommes permises de mettre ce commentaire sur le blog car notre avis n’avait été ni pris en compte ni respecté lors des réunions par les représentants de la rubrique actualité, et que nous avions signaler notre désaccord très tôt. Nous souhaitions que les articles soient publiés car un travail avait été fait pour la rubrique que ses représentants ont par ailleurs bien défendue, et nous avons trouvé cette solution pour faire apparaître notre point de vue.

    Néanmoins, si nous avons été en communication avec les « représentants de la rubrique actualité », nous n’avons pas eu de contact direct avec tous les membres de l’équipe. Je présente donc mes excuses à deux sujets: d’une part, tous les articles de la rubrique ne sont pas égaux dans leur traitement ; d’autre part, j’aurais du envoyer un mail à tous les membres de l’équipe pour que la situation soit plus claire; désolée à ceux qui aurait découvert notre désaccord au dernier moment.

    Et… Merci Francine d’être venue hier, c’est bien qu’on ait enfin pu se rencontrer.

    Sarah.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s