aaBlog

Bienvenue à Londres

Emilie, le 24/10/12

Chronique londonienne.

Au long de ses chroniques, Emilie vous porposera de partager son expérience outre-manche.

 

Envie de changer et de quitter Paris? Vous avez pris la décision de partir à l’aventure dans la ville de Jack l’Eventreur mais vous ne savez par où commencer pour trouver un travail sur place et avoir un pied-à-terre qui vous attende dès que vous aurez sorti la tête de l’Eurostar ? Votre première idée ? taper dans la barre de recherche internet les mots « job » et « Londres » et cliquer sur le premier lien.  Vous tombez sur le site d’un « organisme » qui, ma foi, à l’air bien sous tous rapports et propose des prestations de rêve à prix cassés ! Allez hop, je m’inscris. Un moment, je vous prie. Regardons d’abord ce que propose la brochure. Commençons par le côté pratique, c’est-à-dire le logement.  Une chambre dans le centre de Londres est proposée sur le site mais se situe bien souvent à une heure du centre, une semaine de caution pour une chambre quelle que soit la durée du séjour (sachez que si vous louez par le biais d’une annonce ou d’une agence immobilière, au moins un mois de caution est requis donc c’est une aubaine). En outre, pour le prix des chambres à partager à 6 que l’on vous propose, vous pouvez par vous-même trouver une chambre pour vous tout seul de la même surface (eh oui 6 personnes dans une petite chambre pour rentabiliser au maximum).  Alors pourquoi payer des frais de dossier à une agence qui n’est là que pour brasser de l’argent sur le dos de jeunes aux ressources limitées envoyés dans des logements à la limite de l’insalubrité et qui ne respectent pas les normes de sécurités  imposées par la   loi ? Ce n’est pas la seule ombre au tableau. Heureusement que vous rencontrerez des colocataires avec qui vous vous trouverez de nombreux points communs dont celui de la déception totale des services offerts (enfin achetés à cette agence). J’allais oublier. Il faut se contenter de ses colocataires car il est interdit d’inviter quelqu’un à dormir ou de recevoir  du monde après certaines heures (clause illégale que vous aurez approuvée en signant, le jour de votre arrivée le contrat de bail).

Et concernant la recherche d’emploi ? On ne nous propose pas des offres systématiquement. Il faut téléphoner tous les matins pour s’inscrire sur une liste entre 8h et 10h,le cas échéant vous ne serez pas appelés dans la journée en vue d’une proposition d’entretien. D’autre part, il est vanté que vous aurez, sur place, la possibilité de trouver du travail même si vous n’avez prévenu de ne séjourner qu’un mois à Londres (à condition que vous mentiez à l’employeur sur la durée de votre séjour si vous tenez à avoir du travail. Ceci n’est évidemment pas mentionné sur la brochure). J’ai été envoyée une fois à un entretien, j’y suis arrivée à l’heure et j’ai attendu presque trois quarts d’heure pour être reçue par le patron du restaurant qui n’était même pas au courant qu’il devait recevoir quelqu’un en entretien.   Par ailleurs, j’ai aussi été envoyée à un entretien pour un poste de réceptionniste dans un restaurant. La fille de l’agence m’a bien signifié que la non-expérience dans le domaine ne serait pas un frein à l’embauche. L’entretien arrive et le patron m’annonce qu’il va recevoir d’autres candidates avec plus d’expérience avant de prendre une décision. Il n’a jamais rappelé.  Par conséquent, j’ai commencé à chercher du travail par moi-même en déposant des CVs dans tout Londres. Mais c’est une autre histoire parmi tant d’autres beaucoup plus joyeuses.

 

Emilie, L3 Etudes Européennes, Diplômée LEA à Paris III

Bienvenue à Londres

 

Envie de changement et de quitter Paris? vous avez pris la décision de partir à l’aventure dans la ville de Jack l’Eventreur mais vous ne savez par où commencer pour trouver un travail sur place et avoir un pied-à-terre qui vous attende dès que vous aurez sorti la tête de l’Eurostar ? Votre première idée ? taper dans la barre de recherche internet les mots « job » et « Londres » et cliquer sur le premier lien.  Vous tombez sur le site d’un « organisme » qui, ma foi, à l’air bien sous tous rapports et propose des prestations de rêve à prix cassés ! Allez hop, je m’inscris. Un moment, je vous prie. Regardons d’abord ce que propose la brochure. Commençons par le côté pratique, c’est-à-dire le logement.  Une chambre dans le centre de Londres est proposée sur le site mais se situe bien souvent à une heure du centre, une semaine de caution pour une chambre quelle que soit la durée du séjour (sachez que si vous louez par le biais d’une annonce ou d’une agence immobilière, au moins un mois de caution est requis donc c’est une aubaine). En outre, pour le prix des chambres à partager à 6 que l’on vous propose, vous pouvez par vous-même trouver une chambre pour vous tout seul de la même surface (eh oui 6 personnes dans une petite chambre pour rentabiliser au maximum).  Alors pourquoi payer des frais de dossier à une agence qui n’est là que pour brasser de l’argent sur le dos de jeunes aux ressources limitées envoyés dans des logements à la limite de l’insalubrité et qui ne respectent pas les normes de sécurités  imposées par la   loi ? Ce n’est pas la seule ombre au tableau. Heureusement que vous rencontrerez des colocataires avec qui vous vous trouverez de nombreux points communs dont celui de la déception totale des services offerts (enfin achetés à cette agence). J’allais oublier. Il faut se contenter de ses colocataires car il est interdit d’inviter quelqu’un à dormir ou de recevoir  du monde après certaines heures (clause illégale que vous aurez approuvée en signant, le jour de votre arrivée le contrat de bail).

Et concernant la recherche d’emploi ? On ne nous propose pas des offres systématiquement. Il faut téléphoner tous les matins pour s’inscrire sur une liste entre 8h et 10h,le cas échéant vous ne serez pas appelés dans la journée en vue d’une proposition d’entretien. D’autre part, il est vanté que vous aurez, sur place, la possibilité de trouver du travail même si vous n’avez prévenu de ne séjourner qu’un mois à Londres (à condition que vous mentiez à l’employeur sur la durée de votre séjour si vous tenez à avoir du travail. Ceci n’est évidemment pas mentionné sur la brochure). J’ai été envoyée une fois à un entretien, j’y suis arrivée à l’heure et ai attendu presque trois quarts d’heure pour être reçue par le patron du restaurant qui n’était même pas au courant qu’il devait recevoir quelqu’un en entretien.   Par ailleurs, j’ai aussi été envoyée à un entretien pour un poste de réceptionniste dans un restaurant. La fille de l’agence m’a bien signifié que la non-expérience dans le domaine ne serait pas un frein à l’embauche. L’entretien arrive et le patron m’annonce qu’il va recevoir d’autres candidates avec plus d’expérience avant de prendre une décision. Il n’a jamais rappelé.  Par conséquent, j’ai commencé à chercher du travail par moi-même en déposant des CVs dans tout Londres. Mais c’est une autre histoire parmi tant d’autres beaucoup plus joyeuses.

 

Emilie, L3 Etudes Européennes, Diplômée LEA à Paris III

Bienvenue à Londres

 

Envie de changement et de quitter Paris? vous avez pris la décision de partir à l’aventure dans la ville de Jack l’Eventreur mais vous ne savez par où commencer pour trouver un travail sur place et avoir un pied-à-terre qui vous attende dès que vous aurez sorti la tête de l’Eurostar ? Votre première idée ? taper dans la barre de recherche internet les mots « job » et « Londres » et cliquer sur le premier lien.  Vous tombez sur le site d’un « organisme » qui, ma foi, à l’air bien sous tous rapports et propose des prestations de rêve à prix cassés ! Allez hop, je m’inscris. Un moment, je vous prie. Regardons d’abord ce que propose la brochure. Commençons par le côté pratique, c’est-à-dire le logement.  Une chambre dans le centre de Londres est proposée sur le site mais se situe bien souvent à une heure du centre, une semaine de caution pour une chambre quelle que soit la durée du séjour (sachez que si vous louez par le biais d’une annonce ou d’une agence immobilière, au moins un mois de caution est requis donc c’est une aubaine). En outre, pour le prix des chambres à partager à 6 que l’on vous propose, vous pouvez par vous-même trouver une chambre pour vous tout seul de la même surface (eh oui 6 personnes dans une petite chambre pour rentabiliser au maximum).  Alors pourquoi payer des frais de dossier à une agence qui n’est là que pour brasser de l’argent sur le dos de jeunes aux ressources limitées envoyés dans des logements à la limite de l’insalubrité et qui ne respectent pas les normes de sécurités  imposées par la   loi ? Ce n’est pas la seule ombre au tableau. Heureusement que vous rencontrerez des colocataires avec qui vous vous trouverez de nombreux points communs dont celui de la déception totale des services offerts (enfin achetés à cette agence). J’allais oublier. Il faut se contenter de ses colocataires car il est interdit d’inviter quelqu’un à dormir ou de recevoir  du monde après certaines heures (clause illégale que vous aurez approuvée en signant, le jour de votre arrivée le contrat de bail).

Et concernant la recherche d’emploi ? On ne nous propose pas des offres systématiquement. Il faut téléphoner tous les matins pour s’inscrire sur une liste entre 8h et 10h,le cas échéant vous ne serez pas appelés dans la journée en vue d’une proposition d’entretien. D’autre part, il est vanté que vous aurez, sur place, la possibilité de trouver du travail même si vous n’avez prévenu de ne séjourner qu’un mois à Londres (à condition que vous mentiez à l’employeur sur la durée de votre séjour si vous tenez à avoir du travail. Ceci n’est évidemment pas mentionné sur la brochure). J’ai été envoyée une fois à un entretien, j’y suis arrivée à l’heure et ai attendu presque trois quarts d’heure pour être reçue par le patron du restaurant qui n’était même pas au courant qu’il devait recevoir quelqu’un en entretien.   Par ailleurs, j’ai aussi été envoyée à un entretien pour un poste de réceptionniste dans un restaurant. La fille de l’agence m’a bien signifié que la non-expérience dans le domaine ne serait pas un frein à l’embauche. L’entretien arrive et le patron m’annonce qu’il va recevoir d’autres candidates avec plus d’expérience avant de prendre une décision. Il n’a jamais rappelé.  Par conséquent, j’ai commencé à chercher du travail par moi-même en déposant des CVs dans tout Londres. Mais c’est une autre histoire parmi tant d’autres beaucoup plus joyeuses.

 

Emilie, L3 Etudes Européennes, Diplômée LEA à Paris III

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s