Retour sur le ciné-débat de Cinéfac : Le Génie des Arbres

Florentin Groh | Ce jeudi s’est tenu le ciné-débat autour du film documentaire Le Génie des Arbres d’Emmanuelle Nobécourt. Les spectateur.trice.s étaient invité.e.s à prendre place dans une salle virtuelle, au contour perspectiviste de ligne fuite afin de faire ressortir le sentiment, maintenant fantomatique, d’arriver en retard et de s’asseoir au dernier rang, dans le but de ne déranger personne et d’assister à la projection. Autant être clair avec le.la lecteur.trice, nous n’avons pas pu assister à cette projection, cantonné à cette salle d’attente numérique aperçue après l’inscription, avec ces sièges rouges vifs d’un cinéma de quartier  et, au loin, l’écran blanc qui fait tant défaut à nos vies, affichant le visuel du ciné-débat numérique Alors que nous avons reçu l’invitation, que nous avons procédé à l’inscription, nous n’avons pas pu y assister du fait d’un problème de connexion survenu localement. 

Mais, ce billet critique, qui aurait dû prendre la forme d’un compte-rendu, va nous servir de lettre ouverte à des initiatives comme celles de CineFac. Bien plus court que prévu certes, mais nous savons à quel point les difficultés actuelles demandent parfois de la simplicité. Car nous pensons qu’une initiative comme celle à laquelle l’association CineFac nous a invité est nécessaire dans un pays maintenant sevré de culture depuis plus d’une centaine de jours, sacrifié au profit de l’économie primaire et un système de vie réduit à son plus simple apparat de mouvement. Nous décidons alors, malgré un problème parfaitement subjectif, d’écrire un billet concernant le ciné-débat sur le film documentaire Le Génie des Arbres de Emmanuelle Nobécourt. Il n’est malheureusement pas question, comme vous pouvez vous en douter, de parler du film en lui-même, que l’on vous invite néanmoins à voir, tant la promesse est importante pour une prise de conscience éco-sociale. 

Si nous nous permettons d’écrire ces lignes, ce n’est pas dans une optique de publier à tout pris un article demandé, mais c’est pour réfléchir autour de la valeur des ciné-débats virtuels. Car à l’heure où ces lignes sont écrites, nous ne savons pas encore quand les salles rouvriront. Il apparaît alors, dans ce dispositif numérique, une nostalgie étrange, un spleen baudelairien, une inquiétante sensation de vide. Car si nous avons pris la peine de décrire cette fameuse salle d’attente, finalement seul contact que nous avons eu avec l’événement, c’est parce que l’image numérique substitue la présence phénoménale de la salle par sa construction intrinsèque. Mais au-delà de la valeur d’une telle image, qui pourrait être réservée à une étude théorique plus conséquente, cette dernière fait sentir ce que la projection induit : la substitution d’une présence phénoménale à la salle qui nous manque tant. Le fait de recréer les conditions par, d’abord, la sensation de l’espace de la salle en tant qu’espace public invoque alors une éclaircie culturelle (à la suite d’autres initiatives de visites virtuelles de musées par exemple) dans cet orage existentiel que nous impose l’ère moderne.

À travers l’image numérique et son concept de ciné-débat repris au ciné-club en présence réelle, les projections telles que proposées par CineFac offrent une possible évasion, une extase culturelle, un moment qui, encore, reste trop longtemps suspendu, et offre à sentir une rencontre artistique qui manque maintenant cruellement à nos vies. Parce que le cinéma est un espace d’échange et de projection sensible dans un bloc d’espace-temps, l’image numérique s’offre comme substitut expérimentable, afin que s’oublie l’absence de culture cinématographique et que, l’espace d’un instant, à défaut d’être physique, nous soyons en présence d’un espace-salle où l’on enlève notre manteau social, plus individuel ces temps-ci, et nous abordons notre corps de spectateur, plongé dans une œuvre cinématographique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s