Arts & cultures/Jeux vidéo

Quatre jours à la Paris Games Week, ou les joies de mon premier Pass Presse

Cette année a eu lieu la cinquième édition de la Paris Games Week. Comme tous les ans, les géants du jeu-vidéo se sont donnés rendez-vous au Parc des Expositions à la Porte de Versailles dans le but d’attirer de nouveaux joueurs dans leurs filets.

Butin obtenu à la fin du salon.

Butin obtenu à la fin du salon.

Comment s’y prennent-ils ? À coup de cadeaux (aussi appelés Goodies) : codes de téléchargements pour obtenir un Pokémon légendaire chez Nintendo, cabas Xbox One chez Microsoft ou encore T-shirt Destiny chez Sony. Ce n’est là qu’une petite liste d’objets qui ne prend pas en compte les différents bracelets, autocollants et pin’s en tout genre. Je peux vous dire que cette technique fonctionne ! Des hordes d’ados déchaînés se jetaient devant chaque stand dans le but de récupérer le moindre Goodies. Autant vous avouer tout de suite que je n’ai pas fait l’erreur de rester devant ces stands deux fois au moment des distributions.
Bien sûr, les cadeaux ne sont pas la seule technique pour attirer de nouveaux joueurs : l’intérêt principal du salon étant les nombreuses démos de jeux (à paraître ou encore en développement) mises à disposition des joueurs. On pouvait donc tester Assassin’s Creed Unity, Dead Island 2, Dead or Alive 5 ou encore Call of Duty : Advanced Warfare, Far Cry 4, etc.

Démo de 15 minutes - Dead Island 2.

Démo de 15 minutes – Dead Island 2.

Finalement, toujours dans le but de contenter les fans, de nombreux stands ont mis en place plusieurs tournois et concours quotidiens. Chez Nintendo, on pouvait participer aux tournois Pokémon X et Y, Mario Kart 7 et 8, mais surtout Super Smash Bros. For Wii U dont je parlerai plus tard. A la vue des nombreux prix, j’ai tout de suite pensé à participer à un de ces tournois. Mais c’est en voyant le niveau des joueurs que j’ai très rapidement changé d’avis : je n’avais clairement aucune chance.

Temps d’attente pour essayer  Assassin’s Creed Unity

Temps d’attente pour essayer Assassin’s Creed Unity

Les techniques d’accroche établies, revenons-en aux tests des jeux. Les mots d’ordre ici sont ATTENTE et PATIENCE. Il en faut pour faire deux heures trente de queue afin d’essayer un jeu dont la sortie est prévue deux jours plus tard (Call of Duty) ! Deux forces contraires s’affrontaient alors en moi : l’envie irrésistible de tester certains jeux et la puissante lassitude face à l’interminable délai devant moi. Il était donc hors de question d’attendre si longtemps !

Le fameux Pass Presse.

Le fameux Pass Presse.

J’ai alors eu une idée… Et si j’obtenais un pass de presse ? Dopé au culot, je me suis rendu à la cabane presse/VIP. Après avoir longuement expliqué la situation et mon projet d’articles pour le blog de Nouvelles Vagues, j’ai obtenu deux pass (un pour moi, un pour ma photographe / caméraman). Le pass en main, j’avais maintenant accès à tout. Enfin presque… Je ne pouvais éviter l’attente pour tester certains jeux puisque cela était réervé aux journalistes pros accompagnés d’attachés de presse. Nos badges autour du cou ainsi qu’une caméra pour Alyssa et un appareil photo pour moi, nous étions enfin prêts à braver cette masse continue de gamers qui déambulaient entre les nombreux stands de la Paris Games Week !
La semaine prochaine, je vous parlerai de la première chose que j’ai découverte en entrant dans le salon : la Paris Games Week Junior.

A bientôt !

Mickael A.

(Photos par Alyssa B. et Mickael A.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s