Arts & cultures/Jeux vidéo

Censure et jeu vidéo : le choc des cultures

Par Mickaël Antunes, le 17/09/15

Censure et jeux-vidéo : le choc des cultures

Saviez-vous que des jeux-vidéos célèbres à travers le monde étaient totalement bannis de certains pays ? Que ce soit pour des raisons culturelles ou idéologiques, et bien que cela puisse paraître absurde pour nombre d’entre nous, c’est bien le cas. Vous pourriez être surpris en remarquant que ces interdictions concernent des pays pourtant proches de la France.
Comme indiqués dans la question initiale, les jeux dont nous allons parler aujourd’hui font partie de licences célèbres telles que GTA ou Dead Island. Nous ne pouvons malheureusement pas vous parler de tous ces jeux et des raisons qui ont poussé les gouvernements à les bannir. Toutefois, vous trouvez ici une liste non-exhaustive, classée selon trois catégories, de jeux-vidéo célèbres interdit à travers le monde.

pikachu-banned(2)
Raisons historiques et idéologiques

• L’Allemagne
L’Allemagne a banni quelques jeux car des références au nazisme y sont faites. Wolfenstein (2009) est l’exemple parfait. Ce n’est pas le sujet du nazisme qui pose problème, mais celui du manque total de tact dans sa façon de l’aborder.
• La Corée du Sud
Les interdictions établies par la Corée du Sud sont aussi basées sur des faits historiques. Mercenaries: Playground of Destruction (2005), Tom Clancy’s Ghost Recon (2002) et Tom Clancy’s Splinter Cell: Chaos Theory (2005) ont tous les trois des scénarios basés sur un conflit entre la Corée du Sud et la Corée du Nord. Lorsqu’on connait les tensions qui existent entre ces deux pays, on peut comprendre que ces jeux posent problème.
• Les Emirats arabes unis
Les interdictions établies par les Emirats Arabes Unis concernent l’aspect idéologique. Darksiders (2010), God of War (2005), et Grand Theft Auto IV (2008) ont en effet été interdits à cause des contradictions avec les traditions et les coutumes.

L’ultraviolence et la morale

• L’Allemagne
Comme nous l’avons vu, l’Allemagne n’en est pas à sa première censure. Les deux titres de la série Dead Island (2011) ainsi que Dead Space (2008) en font eux aussi les frais par prévention. Les autorités ne voulaient pas prendre de risques avec les possibles conséquences psychologiques d’une trop forte violence. La vente de médias violents est en effet très strictement contrôlée en Allemagne.
• L’Australie
GTA III (2001) et GTA IV (2008) se sont vus interdire l’accès au territoire australien de par leur violence jugée excessive et ses références à la prostitution et au sexe. Les autorités ont en effet estimé que les actions réalisables par le personnage étaient trop immorales. Rockstar Games a finalement sorti une version censurée pour le pays.
• Le Royaume-Unis / L’Irlande / La Nouvelle-Zélande
Ces pays ont tous les trois banni Manhunt (2003) et Manhunt 2 (2007) à cause de la violence effrayante et de la cruauté présente. Les autorités estiment en effet que le taux de violence gratuite est inacceptable.

Les cas particuliers

• Arabie Saoudite
Bien que cela puisse paraître étonnant, les jeux Pokémon (1998 -)sont bannis d’Arabie Saoudite car ils promouvraient le sionisme (« Mouvement dont l’objet fut la constitution, en Palestine, d’un état juif ».) et les paris d’argent !
• Singapour
Singapour a décidé de bannir Mass Effect (2007) pour cause de Saphisme entre une humaine et une extraterrestre. Qu’est-ce que le saphisme ? Des relations sexuelles entre femmes. Cette interdiction se basse tout simplement sur un critère d’homophobie.
• Grèce
Saviez-vous qu’il était strictement interdit de jouer aux jeux-vidéo en public en Grèce ? C’est du moins ce que le gouvernement à essayé de mettre en place en 2002 dans le but de prévenir la dépendance. Il nous semble évident que cette mesure n’est pas la solution adéquate et les grecs le voyaient aussi. Après de nombreuses manifestations, les autorités ont limité cette interdiction aux jeux d’argent. Vous imaginez, la prison pour cause de Tétris dans la rue ?

On peut remarquer que la France ne fait pas appel à la censure et reste assez ouverte en ce qui concerne le monde du jeu-vidéo. Qu’est-ce qui nous différencie des autres pays ? Avons-nous une tolérance plus élevé en matière de violence ? Ou notre gouvernement ne se préoccupe-t-il simplement pas de ce phénomène culturel ? Peu importe la raison, cette liberté ravit les joueurs français.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s