Arts & cultures/Littérature & philosophie

Les livres aussi font leur rentrée

Chaque année, au mois de septembre, c’est le même rituel : près de 500 nouveaux ouvrages s’installent sur les étals des librairies et des grandes surfaces pour le plus grand plaisir des lecteurs.rices, avides de découvertes littéraires. 2016 ne déroge pas à la règle et nous offre son lot d’histoires, du roman à la nouvelle, du conte au programme politique…

ZOOM SUR…

Lucie ou la vocation, Maëlle Guillaud, éditions Héloïse d’Ormesson

L’histoire est celle de Juliette (dont les pensées sont rapportées en italique), jeune étudiante en khâgne à Paris, qui assiste, impuissante, à la décision de sa meilleure amie de se faire sœur au couvent, à l’approche de ses 20 ans. Cette amie est Lucie, dont on suit le parcours, depuis son entrée jusqu’à ses 30 ans, après 10 ans de loyaux services auprès de son seul et unique amour, Dieu. D’abord simple novice, elle gravit lentement les échelons de la hiérarchie des sœurs, qui s’avère être impitoyable. L’héroïne peine à s’adapter à ce monde si différent de celui qu’elle a connu, à sa froideur, à sa rigueur. Mais le vrai combat de Lucie reste celui de faire accepter à sa mère, à Juliette et aux autres la voie si surprenante qu’elle a choisie. A moins que ce ne soit de se convaincre elle-même du bien-fondé de sa décision, tout particulièrement lorsqu’elle découvre un lourd secret au sein de la communauté…
Incompréhension, doute et désillusion sont les maîtres mots du premier roman de Maëlle Guillaud, à l’origine éditrice. Inspirée de sa propre expérience, dans le sillon de La Religieuse de Diderot, elle explore avec réalisme les dessous de la retraite religieuse, si mystérieuse pour celles qui n’ont pas fait le sacrifice de leur vie par amour de Dieu. Malgré un ton parfois moralisateur, qui nous confirme la position de l’autrice à ce sujet, Lucie ou la vocation reste un livre qu’on ne lâche pas, tant on a envie de savoir ce que va devenir cette jeune et inquiète recrue. Sa foi sera-t-elle inébranlable malgré les épreuves qu’elle endure ? Son amie Juliette parviendra-t-elle à la détourner de son dessein ? La communauté religieuse est-elle aussi irréprochable qu’elle n’y paraît ? Surtout, le roman de M. Guillaud présente un intérêt certain pour un.e lecteur.rice du 21ème siècle, qui se retrouve au cœur d’une actualité marquée par la question de la religion et de ses effets.

Retrouvez une interview de l’autrice, Maëlle Guillaud :

 

Par Audrey Paillasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s