Arts & cultures/Théâtre & spectacles/Vie associative/Vie de Campus

Des extraterrestres parmi nous ?

Albien Gakegni Le collectif Oupeknek, de passage à la Sorbonne Nouvelle dans le cadre du projet Acte&Fac, dévoile son projet de réalisation d’un spectacle sur la vie extraterrestre. Par une mise en scène qui requiert l’attention d’étudiants intéressés par la fiction et toutes sortes d’expériences métaphysiques, ces jeunes talentueux nous proposent un théâtre extra commun. Et si le signal extraterrestre devrait être capté par le petit radio club de la Sorbonne Nouvelle ?

Né de la volonté unanime de redéfinir la notion de spectacle théâtral, ce groupe s’inspire de tout ce qui peut susciter tant la réflexion que l’étonnement, ou la prise de conscience de l’Homme devant ce qu’il considère encore jusque-là comme des mystères autour de lui.

Cette année, Léo Martin, un des membres du collectif, a proposé ce thème à la fois complexe et émouvant : la présence extraterrestre parmi nous. Interrogé par le journal Nouvelles Vagues il a justifié son choix par ces propos : « La thématique extraterrestre, c’est pour un spectacle donné. Pour le coup, comme c’est moi qui suis à la mise en scène et à l’écriture, c’est moi qui l’ai proposée  parce que je suis un grand fan de science-fiction et j’avais vraiment envie de traiter de ce sujet, pour le mêler ensuite à d’autres thématiques plus humaines ».

Ce passionné de la trans-réalité et du phénoménal a bien voulu partager son respect et sa croyance à ce qui n’est pas visible, avec l’ensemble des acteurs et spectateurs de théâtre français. Une idée qui a réussi à séduire ses collaborateurs qui participeront d’ailleurs aux différents spectacles sur les paraphiles (qui ont lieu tous les mercredis soir au théâtre Darius Milhaud). Une thématique qui s’articule autour des questions suivantes : existe-t-il des Hommes qui se sont détournés de leur véritable objet de désir ? Sont-ils encore plus proches de nous qu’on ne l’imagine ? Qui sont en réalité les paraphiles ?

Des romans de science-fiction, de la littérature hermétique et abstraite, autant de choses qui nous rapprochent de la thématique extraterrestre, pour trouver son point de rapprochement avec la Sorbonne Nouvelle. Mais l’inspiration de ce jeune talentueux tire sa source plutôt des inventions cinématographiques de Christopher Edward Nolan  et de Steven Spielberg. Léo Martin établit alors clairement un rapprochement entre le théâtre et le cinéma, se servant des créations de ces deux figures légendaires, pour confirmer son hypothèse de l’existence des extraterrestres. Oui, les extraterrestres sont bien là, et certains aimeraient les côtoyer plus que n’importe quelle autre créature qui existe.  Et si dans des ouvrages littéraires on retrouve des univers qui échapperaient totalement à notre réalité, l’idée d’un spectacle de théâtre sur la vie extraterrestre devrait être appréhendée.

+ d’infos sur le service d’action culturelle : http://www.univ-paris3.fr/service-d-action-culturelle–319090.kjsp?RH=ACCUEIL

+ d’infos sur le dispositif Acte&Fac : http://www.univ-paris3.fr/acte-fac-388387.kjsp 

+ d’infos sur le collectif Oupeknek  : https://www.facebook.com/collectifoupeknek/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s