Vie culturelle

Paris Podcast Festival : les professionnels se concertent autour de l’avenir du podcast

Laura Remoué | Une table cernée de casques et de micros. C’est ainsi que s’organise la table ronde au Paris Podcast Festival : comme en studio d’enregistrement. Sous la douce lumière violette qui baigne la Gaîté Lyrique, les podcasteurs restent attachés à leur bulle d’intimité. Le public est pourtant bien là, si nombreux que beaucoup se tiennent debout, en haut des escaliers. Difficile de voir ce qu’il s’y passe, mais ici, c’est le son qui compte. Ce vendredi 19 octobre se tient la première édition d’un festival dédié au podcast natif, à l’initiative de l’association Les Écouteurs. C’est l’occasion pour les professionnels de se concerter autour de l’avenir de ce nouveau genre qui consiste à produire des émissions audio de documentaire ou de fiction sans être lié à une radio. En réunissant en trois jours plus de 4500 visiteurs autour de conférences, séances d’enregistrement et rencontres avec des podcasteurs, le festival confirme l’engouement autour du podcast.

source parispodcastfestival.com

Mesure d’audience, financement et visibilité, tels sont sujets questionnés durant des conférences. Carnet à la main ou ordinateur sur les genoux, ce sont, pour beaucoup, des journalistes ou podcasteurs qui occupent les fauteuils jaunes de l’auditorium.

Julien Kirsch est lui-même développeur pour la Podcast Factory. Alors que les animateurs de Deux heures de perdues décryptent avec humour la série Sous le soleil, il reste en retrait avec Colombe pour repérer le programme. Le problème, regrette-t-il, c’est que « même les gens du podcast ne se connaissent pas entre eux ». Son objectif ce week-end : rencontrer des podcasteurs pour développer son réseau. Ce que l’on retient en effet, c’est que le podcast se développe encore de manière expérimentale.

Après avoir dû quitter France Inter suite à une dizaine d’années d’expérience, Pascale Clark s’est associée à Candice Marchal. Ensemble, elles ont fondé Boxsons, un podcast payant, il y a un an. Lors de sa masterclass, elle admet : « non, nous ne sommes pas rentables. Mais je pense que personne ne l’est de toute manière, pas même ceux qui fonctionnent avec la pub. Au début, avec Candice, on s’est surtout préoccupées du contenu, pas du marketing et de la communication. C’était une erreur, car c’est comme ça que cela fonctionne aujourd’hui ».

Malgré cela, tous y croient. D’après Pascale Clark l’ancienne journaliste radio, « le podcast va évoluer car cela s’inscrit dans notre modèle technologique, pratique et surtout notre mobilité qui fait la différence ». Quant à Julien, l’événement lui aura confirmé qu’il s’est engagé sur la bonne voie. « Rien que le fait que cet événement existe est une bonne chose ». Et si vous l’avez manqué, rattrapez votre retard grâce au podcast du festival !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s