Société

Le français en Afrique : acculturation ou langue de l’identité?

Albien GAKEGNI |Le français en Afrique : acculturation ou langue de l’identité ?

Alors que le peuple africain se voyait embarqué dans un courant qui divisait les peuples en affaiblissant leurs cultures et leurs langues, un sentiment d’attachement emporta soudain ceux qu’on considérait autrefois comme des esprits faibles. Ils crurent aux paroles évangéliques coloniales annonçant la valorisation de leur identité par l’acceptation de l’apprentissage de la langue et de la culture occidentale. Ils reçoivent ainsi plusieurs promesses comme celle de devenir de bons petits français, d’égaler en droits les fils des maîtres de cette époque, et ainsi échapper aux multiples sorts infligés à leur population. Une décision de la minorité qui convaincra une grande partie des habitants avant de connaître l’approbation de tous les peuples sous domination française.

Le blog de Saïd Bouamama - l'oeuvre négative du néocolonialisme français et européen en Afrique. La francophonie.

Pour plusieurs auteurs francophones, le français est devenu la langue de leur identité. C’est d’ailleurs ce que nous pouvons retrouver dans les propos d’Aminata Sow Fall : « Dire que le français est la langue officielle du pays est une réalité objective. J’ai choisi d’écrire en français sans déchirement, sans aucun sentiment de culpabilité. Parce que tout simplement, dans ma conscience, le français s’est intégré tout naturellement dans mon univers. Il fait partie de mon univers, de mon patrimoine culturel. Il s’y ajoute que ma langue maternelle –le wolof- n’était pas encore transcrite en 1963 quand j’ai commencé à écrire des textes courts, sans prétention ».

Pour l’écrivaine francophone, la langue française est devenue un outil par lequel elle peut désormais s’affirmer. On peut dès lors croire à l’idée qu’un essor culturel très remarquable a su porter l’Afrique au seuil d’une civilisation épanouie, grâce à la langue française que les anciens colonisés s’étaient appropriés. Une appropriation qui sera au bénéfice de leurs descendants, malgré qu’elle ait été le symbole d’une acculturation radicale, par la force de son imposition qui s’est exprimée à travers tortures et punitions affreuses.

La familiarité avec ce nouvel outil passionnant a réussi à transformer les intellectuels et élites africains en véritables défenseurs de la langue française. Nombreux y ont trouvé désormais l’expression de la liberté d’appartenir à une communauté soudée et dont le partage s’opère par la compréhension du discours de l’autre. Loin donc d’être forcés d’admettre que leur goût pour la langue française est devenue une sorte de sentiment irrésistible, ces hommes et ces femmes exercent leur volonté pleinement, tant dans leurs milieux régionaux qu’au niveau international.

Je songe ici à des écrivains comme Alain Mabanckou qui, plutôt que de faire la propagande du lingala ou du kituba, deux langues nationales du Congo-Brazzaville, a bien choisi d’enseigner la langue française sur une terre à la fois étrangère par rapport à la langue et à son identité de départ, c’est-à-dire de noir africain. Une manière de témoigner de son amour et de son affinité avec cette langue. Aussi, exprime-t-il par là le rapprochement qui existe entre la France et l’Afrique : une amitié durable, un espace commun, bien que des terres soient séparées géographiquement parlant. On peut également se souvenir des propos de Sédar Senghor en 1966 : « Dans les décombres de la colonisation, nous avons trouvé un outil merveilleux, la langue française ».

3 réflexions sur “Le français en Afrique : acculturation ou langue de l’identité?

  1. Bel éloge de la langue française dont l’auteur est le premier témoin de son propos.. en espérant que ce qui est décrit ne soit pas seulement valable pour la caste élitiste et instruite, mais que cette « acculturation » positive soit vue en majorité comme bénéfique au peuple et à sa culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s