Rencontre internationale de jeunes à l’occasion de la commémoration des victimes de la Seconde Guerre Mondiale

Reportage réalisé par Sarah Bronsard (1ère partie)

Crédits photos : Deutscher Bundestag/Stella von Saldern

Berlin/Parlement allemand – Depuis 20 ans, le Parlement allemand organise des rencontres internationales de jeunes dans le cadre de la commémoration officielle des victimes de la Seconde Guerre Mondiale. Cette année, 78 jeunes majoritairement allemands, mais aussi originaires de France, de Pologne, de Russie, d’Ukraine, d’Israël et d’Azerbaïdjan sont venus à Berlin pour dégager un message positif : lutter contre l’oubli de la Shoah, s’engager pour sa commémoration et ainsi permettre la transmission de ce passé aux futures générations.


« Premier contact entre jeunes »
Photo – Deutscher Bundestag/Stella von Saldern

Du 28 au 31 janvier, nous avons été confrontés à la thématique des « enfants cachés », autour de laquelle nous avons travaillé et échangé nos différents points de vue. C’est en parcourant des expositions, en visitant des lieux berlinois ayant servi de refuge à des enfants juifs ou encore en parlant avec des survivants de la Shoah, que nous avons pu aborder ce thème du traitement du passé d’une manière tout à fait singulière. Le point culminant de la rencontre ? La commémoration officielle dans la salle plénière du Parlement allemand jeudi 31 janvier. A cette occasion, Saul Friedländer, historien israélien de renommée et spécialiste du nazisme et de la Shoah, fut l’invité d’honneur.

Revenons sur ces quatre jours remplis d’émotions…

Informations complémentaires (en allemand) :  Vidéo informations allemandes (Tagesthemen) ;
vidéo explicative



« Faire connaissance »
Photo – Deutscher Bundestag/Stella von Saldern

Jour 1 : lundi 28 janvier

Nous somme arrivés à Berlin au cours de l’après-midi. Pour une majorité d’entre nous, le voyage était long : venus de pays d’Europe de l’Est, de Russie, d’Israël et de France, tous les participants sont prêts pour le programme chargé qui nous attend à Berlin. Pendant quatre jours, nous allons nous pencher sur la thématique des victimes du nazisme et plus précisément autour de celle des « enfants cachés ». C’est ainsi que des personnes courageuses ont réussi à sauver la vie d’enfants juifs, mettant en péril leur propre existence. Ces actes de résistance ainsi que des exemples d’enfants cachés serviront donc de fil rouge, qui nous guidera dans nos réflexions.

Tout d’abord, il fallait faire connaissance. Dans le brouhaha des langues qui m’entoure, je distingue quelques bribes de français. Nice, Lille, Strasbourg – venus des quatre coins de France, la plupart des participants s’engagent dans des sites de commémoration comme Dimitri (26 ans), guide touristique au mémorial d’Oradour sur Glane. Les organisateurs nous souhaitent la bienvenue, nous nous mettons en route pour la Parlement, pour visiter les lieux et la Coupole. En somme, nous nous attendons à un programme intense, riche en émotions, rencontres et découvertes ! La visite exclusive du Parlement, ce lieu chargé d’Histoire, crucial dans la montée au pouvoir des nazis, constitue la première étape dans l’approche du sujet.

Nous arpentons les couloirs aux plafonds gigantesques, passons devant le bureau de la Chancelière, avant de descendre dans la « cave » du bâtiment principal. L’entrée colossale d’un des bâtiments de fonction est impressionnante : des ascenseurs transparents desservent à toute vitesse les bureaux des députés. Devant cette coulisse spectaculaire, nous voilà maintenant prêts pour la suite du parcours!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s