De la musique sans corps, mais de la musique encore

Krollan | Démaquillage, douche, pyjama, ordi sur le lit, couette sur les épaules : je suis prête pour le concert.

Dans le chat un.e spectacteur.rice célèbre la confiance en soi de Mů. Pourtant sous le masque il se sent nu. Penché sur la table de mixage, l’artiste n’en est qu’à son deuxième live1. À l’image du continent perdu de Mu, il construit un monde étrange, magique, possiblement effrayant. Son personnage y avance passant d’une réalité à l’autre2. Un univers suivant ses propres règles prend vie, absorbe le musicien et son public virtuel.

3 : mutisme, mutation et mouvement.

2 mars 2021, organisation par Made in4. Retransmis en livestream Facebook, YouTube et Twitch, l’évènement est une captation de concerts et d’interviews ayant eu lieu à la Cité Fertile. On est loin de la simple caméra posée dans un coin et du son grésillant : une qualité audiovisuelle impeccable. Les artistes ont été sélectionné.e.s et accompagné.e.s par l’association La Grande Party5.

« J’aime le fromage, j’aime la pâte d’arachide, j’aime le béton, j’aime les paillettes, j’aime quand les gens sont ensemble, j’aime être toute seule aussi, j’aime être libre et je voudrais que la… que… les gens le soient. Ça y est, je bafouille. La liberté ça fait bafouiller. Et j’ai oublié de vous dire que je m’appelle Thérèse même si parfois… »

L’artiste est présente dans le chat, met l’ambiance, donne des compléments d’informations et répond aux commentaires.

La prochaine chanson est “une invitation joyeuse à rompre avec les relations qui nous empêchent d’évoluer. À commencer par celle qu’on a avec soi-même. »

Confinée, confrontée à la peur de mourir, Thérèse, ancienne membre de feu La Vague, a repensé son art. Elle a créé elle-même les prods de ses prochains sons, aidée par son ami beatmaker. Elle a composé avec sa rage déjà présente6. Également, un musicien japonais qui joue des instruments afghans… Pourquoi elle ne parle plus ? Ah, problème de connexion « identité … le mélange de style …beauté de la complexité ». Ecran noir, reconnexion, écran noir. C’est fini. Tant pis.

Rêvalité sorti le 12 mars.

Bilan : Ce concert était à la fois génial (car il existe) et frustrant (car il n’existe pas totalement). C’est comme regarder Banlieue 13 et vouloir devenir instantanément pro du parkour, ou danser devant Work it t’imaginant gagner le concours. C’est impossible. T’es contente parce que ça t’a fait vibrer, mais tu te sens coincée dans ta réalité.

J’ai quand même kiffé cette sensation de presque-concert, alors j’y suis retournée le surlendemain. Ne t’inquiète pas d’autres sessions Made in4 sont prévues bientôt.

4 mars 2021, même organisation.

Oh non je suis en retard. Je m’installe silencieusement afin de ne pas déranger les quatre murs de ma chambre. J’ai totalement raté la prestation de Carole Pelé. Heureusement le replay est dispo ici : https://fb.watch/44PkO_u032/

Sur scène, la voix de la chanteuse m’a semblée masquée par les instruments, et en interview par celle du musicien. Ce dernier explique qu’à partir d’une idée claire de Carole, iels travaillent ensemble et leurs morceaux sont le résultat d’une véritable collaboration entre elleux.

« J’suis déjà malade mais j’le fais quand même. J’vais l’regretter je l’sais, j’vais l’regretter je l’sais, j’vais l’regretter dès demain. » Nuit blanche

Un morceau à écouter par temps de craquage. Carole promet, et donne espoir que cette fois, tout comme la dernière, c’est bien la dernière. Se mentir à soi-même, le savoir mais, encore une fois, se croire, se faire croire, y croire : « maintenant c’est fini ».

PREMIER EP sorti le 26 mars.

« Ne dis ni pardon, ni merci. Mais dis leur simplement : je sais. » « Mononoké », Par avance

Ici j’ai envie de poser une étiquette avec mon pouce comme à la médiathèque : « Coup de ♥ des bibliothécaires ». Accompagnée de Malam aux machines et au clavier, et Frillex à la basse, George Ka raconte des histoires. Elle slam, elle rappe, elle chante son quotidien, celui de son entourage ou de son invention. Elle nous propose un itinéraire à Ho Chi Minh, à la maternité ; et encore plus inconcevable : en boîte avec des amies.

« J’espère que vous allez incruster des faux applaudissements à la fin, ou au moins des rires comme dans Friends. » Sache, George Ka, que j’ai chanté ton refrain (je le chante depuis une semaine), tapé en rythme dans mes mains et applaudi à la fin, en souriant, très fort.

Pour les applaudissements seule devant l’ordi, j’ai pas fait fort, rapport au fait que mes collocs auraient trouvé ça chelou un peu.

Perdu d’avance sorti le 26 mars.

Pâle Regard clôture la session.

Je n’ai pas aimé. Alors je laisse la parole à Paul, membre de La Grande Party. Pendant l’entretien suivant la prestation, il explique que le groupe a été sélectionné pour sa douceur, son travail de textures et son harmonie. Iels ont beaucoup aimé l’union entre l’utilisation d’instruments traditionnels de la pop et du rock, et l’ambiance propre au groupe. « On était vraiment épaté.e.s d’à quel point 5 personnes qui jouent de ces instruments peuvent parvenir à un résultat d’une beauté telle. On est ravi.e.s de voir ce projet évoluer dans un sens qui nous a séduit dès le départ. »

Premier EP sorti il y a 1 an : Terrain vague

Spéciale cassedédi à l’interviewer de Made In. Tu m’as fait beaucoup rire (en toute bienveillance hein ! Je rêverais d’être à ta place) en clôturant les entrevues par « Et voilà. Salut à tous. *Sourire gêné* »

Thérèse, en substance : « C’est une période difficile pour tous les artistes, pour tout monde de la culture. Cette année on a fait que décaler, annuler. On a subi le stress personnel, sanitaire, économique et social ; et aucune projection professionnelle donc c’est cool que vous deux [Made In et la Grande Party] soyez là et souteniez les artistes. Sans vous, on chante juste sous la douche et on attend que l’aide covid s’arrête pour aller chanter sous les ponts. Il y a pleins d’initiatives qui naissent donc merci, merci. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s