Tout ce que j’aimerais dire – Désordre

Krollan | S’il vous plaît, une minute de silence pour Le marque-page Disney. Un jour de primaire, on doit choisir un thème et en faire un exposé. Je choisis ma ville. Des ami.e.s se moquent gentiment en mode : « mdr genre on va apprendre des trucs sur notre propre ville et ça va être intéressant tsais ». Grande est leur surprise lorsqu’iels apprécient réellement l’exposé. Iels viennent même me le dire à la fin. Forte de cette première réussite, je décide de faire un second exposé facultatif sur le thème de Disney : à nouveau une réussite (enfin celui là je ne me souviens plus mais j’étais tellement passionnée c’est sûr que c’était une réussite). Pour faire l’affiche de l’exposé, je cherche plein d’images de Disney, alors je m’en fais un marque-page1. Le marque-page Disney, symbole de ma victoire contre l’angoisse des oraux scolaires, m’accompagnera tout au long de mon existence. Du moins c’est ce que je croyais. Il y a quelques mois, je lisais un livre dans une file d’attente en extérieur. Un instant d’inadvertance, la file avance, un coup de vent, tout est fini.

« Couper les lumières et ne plus rien penser. Y’a plus qu’à se perdre. S’isoler », Se perdre de Danakil

    S’il vous plaît, une minute de silence pour Le bob. Le 25 août 2020, crémaillère du premier appart de Caroline. Iris a craqué son slip et a acheté plein de décos. Un porte-savon flamand rose, une guirlande hamster aww c’est trop mignon venez on l’accroche dans le coin cuisine du salon-chambre-salle à manger. Par contre, sur d’autres produits, elle s’est fait avoir. « Non mais regardez-moi ce chapeau beaucoup trop petit personne rentre dedans c’est n’imp… » oups je viens de le déposer sur ma tête et Le bob me va à ravir j’suis trop cute. Iris me l’offre. À chaque fois que je porterai Le bob, je me souviendrai de cette soirée, de nos premiers pas dans la vie d’adulte. À chaque fois que je porterai Le bob, je me souviendrai de la force nécessaire à affirmer un style vestimentaire et avec lui toutes mes valeurs. Cela jusqu’au 26 juillet 2021. En ce jour tragique, nous étions en quête des plus beaux paysages d’Ariège alors nous prîmes les télécabines. Cependant, la vue ne satisfaisait pas nos authentiques âmes d’aventurièr.e.s. Nous décidâmes alors de défier l’altitude et nous empruntâmes les téléskis. Si seulement j’avais su. Arrivé.e.s en haut, nous entrâmes directement dans les tristement célèbres toilettes publiques. Je me soulageais et me désaltérais. Puis me précipitai pour admirer la vue en oubliant, que dis-je, en abandonnant lâchement, mon compagnon. Toute contente et ignorante, je me redirigeai vers les téléskis. À la seconde où je m’assis, je me rendis compte de mon erreur. Le bob est resté dans ces toilettes, j’imagine les larmes coulées sur ses rebords, il est seul. J’ai remué ciel et terre à sa recherche, il a disparu. Le bob n’aura jamais admiré l’incroyable vue, notre histoire aura duré moins d’une année, et malgré mes efforts je ne le retrouverai jamais.

« Se Perdre une carte routière sous le nez », Se perdre d’Ariane Moffatt

    S’il vous plaît, une minute de silence pour le skate, Trendless de son nom. Mes ami.e.s du lycée me font un cadeau surprise2 ! Même si en fait je savais parce que je l’ai vu sur le téléphone de Margot quand elle nous montrait des photos et qu’elle a accidentellement dévoilé un screen de skate en vente et elle a fait « Anhh » et elle a vite caché l’image. Bref, je kiffe mon cadeau. À chaque fois que je skaterai avec Trendless, je sentirai la force de mes ami.e.s comme Erza quand elle « ne combat pas seule”. À chaque fois que je skaterai avec Trendless, je saurai que poco a poco je deviens celle que mon moi de 8 ans aurait admirée. D’ailleurs, en ce matin d’hiver glacial, je fais la route jusque dans le 14° arrondissement pour partager Trendless avec un enfant que je garde. Mais Trendless ne reverra jamais cet enfant. Puisqu’il est resté dans le tram3. Oui bon je suis partie en le laissant, en ne vérifiant même pas derrière moi. Même pas un petit coup d’œil. Ça va on va pas faire la liste de tous les trucs que j’ai perdus non plus parce que sinon on a pas fini, merde. Oui, je suis énervée car chaque perte me rappelle tranquillement que je suis une sous-merde. Oui, je deviens suceptible mais putain ça a l’air si simple pour vous de « ranger au fur et à mesure », de « faire un peu attention ». Je fais attention ! Je promets que je fais attention. Mais j’y arrive pas, voilà. Moi aussi j’aimerais savoir ce que ça fait d’avoir une carte qui arrive à expiration. De pouvoir voir l’ensemble du sol de ma chambre. De dormir sans avoir de feutres qui tombent de mon lit. Même les murs sont un mess. Je slalome pour atteindre mes affaires en équilibre instable. Je menace de m’effondrer à chaque instant. Je n’ose plus donner mon avis quand on ne sait pas quel chemin emprunter.

« How did I turn into a person who I can’t stand », Social Stamina de Rosie

    J’aimerais qu’on me félicite pour chaque jour où j’ai réussi à me lever. J’aimerais qu’on m’applaudisse pour chaque objet que je n’ai pas perdu. J’aimerais qu’on me regarde dans les yeux et qu’on me dise que je m’en sors bien. J’aimerais pouvoir oublier où je vais. Quand c’est trop loin et que ça nécessite trop d’efforts, je veux qu’on pose une main sur mon épaule. J’aimerais qu’on me nomme chacun de mes défauts pour ensuite m’expliquer que les actions évidentes et faciles pour certain.e.s ne le sont pas pour moi, et que écoute moi : tu t’en sors bien. Est-ce que tu pourrais faire mieux ? Oui. Est-ce que tu as tout le temps pour faire mieux ? Bien sûr que oui. Je veux qu’en me laissant morver et chouiner, on me dise que je vais me perdre et me retrouver.

Notes complémentaires

  1. Techniquement, j’en avais fait deux mais je ne sais pas où est le premier.    
  1. Je suis dans l’incapacité de donner une date à cet évènement car je pensais l’avoir en fouillant dans des vieilles conversations WhatsApp mais ayant perdu mon portable entre temps je n’y ai plus accès.
  2. Trendless est resté dans le tram, pas l’enfant.    

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s