L’histoire séculaire du spectacle vivant, sous le toit de la Théâtrothèque Gaston Baty

Denitsa Tacheva | Fondée en 1959 par le professeur Jacques Scherer, la Théâtrothèque Gaston Baty est la seule bibliothèque universitaire française spécialisée dans les arts du spectacle, concentrée sur l’analyse approfondie du texte théâtral – un domaine complètement détaché de la littérature. Encore en cours de déménagement, la théâtrothèque sera bientôt prête à nous accueillir à Nation – le nouveau campus de la Sorbonne-Nouvelle Paris 3.       

J’ai eu le plaisir d’échanger avec Céline Hersant, responsable de la Théâtrothèque Gaston Baty, afin d’en savoir plus sur l’association. Après une visite approfondie des archives sur le campus Nation et grâce au goût de transmission et à l’esprit ouvert de Mme Hersant, j’ai l’occasion de raconter pourquoi cette collection vivifiante mérite l’intérêt.

Les couloirs de la théâtrothèque nous plongent dans l’univers coloré du théâtre et de beaucoup d’autres disciplines telles que le cabaret, le cirque, le music-hall, l’opéra, la danse, le costume et toute autre magie faisant partie du spectacle vivant. Ce qui rend cette collection inestimable est la grande variété de documentaires entièrement consacrés à l’art théâtral.

La mission de l’association s’exprime toujours dans la conservation de la richesse nationale – le patrimoine. Collecter les traces de l’éphémère du spectacle devient le mécanisme moteur de l’association. Très vite, la bibliothèque s’enrichit d’ouvrages patrimoniaux qui datent du XVIème jusqu’à nos jours, ainsi que des vieilles bobines de film et des objets de bronze. Bien sûr, pour les plus grands passionnés de théâtre, dans le paysage universitaire, les étudiants ont la chance de pouvoir emprunter des accessoires de théâtre pour la réalisation de leurs projets, il suffit de demander avec un sourire.

La théâtrothèque s’engage aussi dans de multiples partenariats et organise environ 30 événements culturels et scientifiques par an tout en réussissant à donner voix et visibilité à ses activités et en valorisant ses collectes. Dans ce contexte, le mercredi 23 mars nous attendons un nouvel événement organisé par le Тhéâtre Elizabeth Czerczuk – une lecture chorégraphiée “Pour en finir avec le jugement de Dieu” de Antoine Artaud. 

L’accueil de groupes de recherche et les rencontres régulières avec des professionnelles aident considérablement les étudiants en master ou en doctorat en les orientant vers des sujets pour leur travail académique. Dans son identité, la théâtrothèque Gaston Baty inscrit la médiation auprès du jeune public et continue à susciter l’intérêt des jeunes générations à l’incontestable richesse de sa collection. Pour toute l’actualité, les pages Facebook et Instagram sont toujours accessibles pour les passionnés de théâtre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s