Atelier créatif étudiant/Diver(tissement)/Vos textes

Le catch : la controverse

Anaïde Odry, le 09/02/13

Le catch: sport-divertissement ou art de la manipulation ?
Retour sur une mode qui crée la controverse



Le catch, show mélangeant prouesses techniques sur un ring et performances au micro,  a su reconquérir  la France durant la dernière décennie. Son retour sur une chaîne gratuite à la télévision, puis sur les ondes radio, a eu un véritable impact sur le public français. Bien plus qu’un divertissement, et  non réellement un sport, sa simple définition fait débat.  Doit-on plutôt le comparer aux sports olympiques ou à un bon vieux concert de rock ?
Certains s’offusquent : «  Les résultats des matchs sont prévus à l’avance, le catch, c’est truqué, bien sûr que ce n’est pas un sport ! » Pourtant, il s’agit avant tout, d’une compétition, avec un enjeu, devenir le meilleur au monde, et nécessitant des qualités athlétiques exceptionnelles : « soulever jusqu’à 200 kg n’est pas à la portée du premier homme venu » concéderont d’autres. La comparaison avec la danse semble alors légitime; dans leur combat, deux personnes entament une sorte de chorégraphie : «  Va-t-on accuser la danse de ne pas être un sport pour la simple raison que l’ensemble des mouvements est prévu à l’avance ? » Mais le catch ne peut pas se définir seulement par deux personnes huilées qui tentent de se détruire dans un ring.
Les performances ne sont pas exclusivement sportives, le show nous révèle aussi des «  storylines », c’est-à-dire des  scénarios, dignes des plus grands films hollywoodiens, telles des lignes directrices à l’ensemble du show. Il faut rajouter à cela,  la « gimmick » de chaque catcheur, c’est-à-dire, son personnage plus ou moins délirant. Ainsi, il n’est pas rare de voir s’affronter un égomaniaque,   un schizophrène parlant à son ami imaginaire,  un straigh edge  ou un mort-vivant, et le tout en restant assez réaliste. Bien sûr, les « promos » ont aussi une place privilégiée dans le spectacle. Ces performances aux micros  ont un impact majeur sur les interactions  entre les catcheurs et la planification des matchs, le tout dans le but de faire monter la tension.  Le catch est, avant tout, un art de la manipulation, à l’instar de la politique.  Il peut se targuer de faire réagir intensément les fans : l’enjeu est de convaincre de la prétention et du mépris des uns face à la générosité et la classe des autres. Mais cela peut s’avérer plus complexe, on ne peut pas tout définir par le bien ou le mal, c’est le choix du public qui va déterminer de quel coté va, par exemple, se positionner un excentrique.
Par conséquent, le public est un acteur fondamental dans l’ensemble du spectacle. Comme dans l’univers de l’humour, avec les fameux one-man show, la réaction des spectateurs  détermine la qualité du show : ainsi plus l’ambiance est électrique et plus les lutteurs seront dans la perspective de divertir les fans, et deviendront  audacieux. Mais là encore, une controverse s’impose. En une vingtaine d’années, le public s’est grandement rajeunit d’une majorité d’hommes de 25 ou 30 ans à de beaucoup plus jeunes auditeurs flirtant pour la plupart avec la dizaine d’années (bien que d’éternels fans  restent toujours présents).  En effet, la plus grosse fédération au monde a modifié ses programmes afin de les rendre plus familiaux.  Ainsi, les raps aux textes  provocateurs ; violents et suggestifs, les insultes, ou simple mot grossier, et les matchs les plus extrêmes n’ont cessé d’être tempérés jusqu’à totalement disparaitre. De même,  pour le sang, qui a tout simplement été banni. «ces shows  sont adaptés à une audience plus enfantine », s’insurgent les plus anciens. «  Où est passé le vrai spectacle ? Où est passée l’ère Attittude? » (ndlr : époque des années 90-2000, où les bagarres de rues et les provocations étaient à leur paroxysme).   Et le phénomène a pris tellement d’ampleur, qu’il est possible de l’observer dans les cours d’école.  Les cartes à collectionner des favoris de la foule n’est plus chose rare à la récréation. De même, chaque jour, on dénombre  toujours plus d’accidents d’enfants qui tentent de reproduire des cascades chez eux, inconscient de la dangerosité de leurs actes.
Enfin, il serait impensable de parler de controverses dans le milieu du catch, sans parler de la place des femmes dans ce divertissement sportif.  En effet, connu pour être essentiellement masculin et mysogine, le catch met également en scène des jeunes femmes. Cependant, leurs attributs sont souvent plus mis en avant que leur lutte. Certaines, même, sont embauchées sans connaître ne serait-ce que les bases de la lutte, mais seulement pour leur physique avantageux.  Il faut, bien sûr, noter que cela n’est pas le cas dans toutes les fédérations, mais les plus importantes semblent mettre un point d’honneur à respecter cette règle. De plus, le temps d’antenne n’est pas, non plus, très  équilibré, alors que plusieurs heures sont consacrées aux hommes, seules quelques minutes, excédant rarement les 10, sont réservées  aux matchs féminins, allant parfois à faire durer leurs entrées plus longtemps que la technique sur le ring.
Pour finir, le catch est aussi victime du dopage, qui consiste ici, principalement dans la prise de stéroïdes et d’amphétamines, bien que les fédérations prennent soin de contrôler toutes les substances illégales. Alors que les suspensions, punition encourue, se font de plus en plus rares, les tests sont de plus en plus fréquents et efficaces. Mais l’image du catch a été entachée dans le passé par la mort suspecte de nombreux lutteurs avant l’âge de trente ans. On  peut en dénombrer déjà plus d’une centaine et ce, seulement durant les deux dernières décennies.  Entre les « roïd rage » (ndlr : les crises de colère extrêmement puissantes, menant a la folie et provoquées par la prise de stéroïdes), les attaques cardiaques et autres accidents vasculaires cérébraux, toutes les fédérations  à travers le monde ont goûté de ce coup porté à leur intégrité.
Ne vous méprenez pas, il est possible de posséder une sensibilité toute particulière à ce sport-divertissement, qui offre tous les côtés les plus attrayants que l’on puisse d’apprécier dans un spectacle. Cependant,  comme dans les sports plus conventionnels, il a droit à ses  controverses, qui sont sans doute les témoignages de son succès. Pourtant, des raisons l’ont poussé à devenir extrêmement populaire  grâce à des démonstrations spectaculaires dignes des  shows hollywoodiens. (La preuve en est, qu’il n’est plus rare de trouver des catcheurs dans les plus gros blockbusters) Ainsi, si ce sport hors du commun suscite votre intérêt, nous ne pouvons que vous inviter à, ne serait-ce que, surveiller votre poste de TV, par exemple, dans la nuit du samedi au dimanche dès 00h00, sur une chaîne de la TNT.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s